Patrimoine

Patrimoine 2017-10-17T15:31:14+00:00

La longue histoire de la cité laisse divers édifices dans la ville moderne, qui sont autant de curiosités, de lieux à visiter, de témoignages de l’art et de l’esprit de différentes époques. Le premier édifice est le Château des Rohan, majestueux, en centre-ville.

Le Château des Rohan

Classé Monument historique, le Château des Rohan marque le centre-ville de Saverne de sa silhouette. De style néoclassique, son architecture reflète le goût architectural de la fin du XVIIIe siècle. Son parc se déploie le long d’un canal, lieu de promenade très apprécié.

Le bâtiment, dont la décoration intérieure fut interrompue par la Révolution française et jamais achevée, est aujourd’hui un lieu culturel dynamique. On y trouve notamment :

Le Château du Haut-Barr

 

Surnommé “L’œil de l’Alsace” et construit sur trois rochers à 470 mètres d’altitude, ce château médiéval en ruine du XIIe siècle occupe une position stratégique entre le plateau lorrain et la plaine d’Alsace. Le château actuel fut édifié en 1583 par Jean de Manderscheid.

La Maison Katz

 

Située au cœur de Saverne, à côté de l’Hôtel de Ville, cette maison de 1605, une des plus anciennes de la cité, a été construite par Henri Katz, receveur général de l’Évêché. La magnifique façade sculptée à colombages illustre le style de la Renaissance allemande.
Autrefois une boucherie et une tonnellerie, elle abrite aujourd’hui un restaurant et est la propriété de la Ville.

Synagogue et cimetière juif

 

Elle fut édifiée en 1900 dans un mélange de divers styles, à l’époque où la communauté israélite connut son apogée à Saverne. Le quartier de la Garenne abrite le cimetière.
Lors de la Seconde Guerre Mondiale, elle fut assiégée et détruite par les Nazis. C’est en 1950 qu’elle fut reconstruite.

Église protestante

 

Le premier lieu de culte affecté à la Communauté Protestante Savernoise fut construit en 1847, au Zornhof, dans un style néo-classique.
Le développement important de la Communauté Protestante lors du 19e siècle mena à la construction d’un temple plus vaste de style néo-gothique en 1897.
Actuellement, ce dernier renferme un mobilier harmonieux, une chaire de prédication en chêne et un orgue Walcker.

Maison Saint-Florent

 

Cette ancienne maison de formation de la Congrégation du Saint-Esprit abrite le Centre François-Libermann, qui est un lieu d’accueil. Un espace missionnaire, à visiter sur rendez-vous, présente la vie du Père Libermann ainsi que des objets et des réalités de l’Art Africain.

Tour du Brotsch

 

Situé à 530 mètres sur le sommet le plus élevé des environs immédiats de Saverne, le Brotsch correspond à un ancien site protohistorique, probablement d’époque hallstattienne (VIIIe-Ve siècle av. JC). La tour qui se dresse érigée par le Club Vosgien de Saverne en 1897 est surmontée d’une plate-forme crénelée accessible par un escalier en colimaçon de 97 marches et dotée de repères d’orientation.

Tour du télégraphe Chappe

 

La France fut le premier pays à posséder, dès 1794, un réseau de télécommunications, grâce au télégraphe aérien inventé par Claude Chappe. De 1798 à 1852, la station de Saverne constituait l’un des maillons de la ligne reliant Paris à Strasbourg.

Église Notre-Dame de la Nativité

 

Église collégiale du 15e au 17e siècle, ayant conservé le solide clocher roman du 12e siècle, elle est le principal sanctuaire de la paroisse catholique de Saverne, avec son style gothique qui s’illustre par la nef du 15e siècle.

Chapelle Saint-Michel

 

L’édifice a été construit sur une chapelle ossuaire en 1450 et ornée d’une voûte en 1504 sous l’épiscopat d’Albert de Bavière. C’est au XVIe siècle qu’elle a été surbâtie. Elle abrite des trésors d’art avec des fonds baptismaux, des culots sculptés sur la voûte et un remarquable masque emplumé.

Tour Cagliostro

 

Cloître des Récollets

 

Ce cloître gothique, joyau architectural du XIVe siècle, est un des plus beaux d’Alsace. Il accueille tour à tour des Jésuites et des Franciscains, avant d’être une caserne puis une annexe du collège Poincaré et d’être classé monument historique en 1900 suite à son rachat par la commune.